TG-1 * Transgallaxys Forum 1

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10
 1 
 on: November 18, 2014, 03:58:10 AM 
Started by Anemona12 - Last post by Anemona12
Dear Sirs,

yesterday a fake diploma mill based in Florida, USA, was spotted:

"Open University of Advanced Sciences, Inc."


The base is claimed to be in Florida, but the main addresses are found in Spain.

One of the fake "doctors" is Andreas Ludwig Kalcker, a German, who lives in Spain, but wanders around the globe with the frauds Jim Humble, Leo Koehof, Kerry Rivera, et alii, and sells MMS and other items of that fraud system.  Kalcker is presented as "Dr. Andreas Ludwig Kalcker", giving the impression to be an MD, making many scientifically sounding medical statements.

MMS, of course, heals everything, including cancer, autism, ebola, etc. A real panacea.

Since neither Humble, Rivera, or Koehof are MDs, Kalcker's impostoring boosted the image a lot.

The basic URL of the fake diploma mill is

http://www.saludnaturista.es

There is a second domain:

http://www.ouas.org/

A display of titles offered:

http://www.ouas.org/titulacion.html

http://www.ouas.es

is a redirector to

http://www.saludnaturista.es/Universidades/OUAS/

The "university" is claimed to be a "for profit" organization:

http://www.corporationwiki.com/Florida/Miami/open-university-of-advanced-sciences-inc-5417512.aspx

#quote#
Overview of Open University of Advanced Sciences, Inc. in Miami, FL

 Open University of Advanced Sciences, Inc. filed as a Domestic for Profit Corporation in the State of Florida on Monday, May 3, 1999 and is approximately fifteen years old, as recorded in documents filed with Florida Department of State. The filing is currently active as of the last data refresh which occured on Sunday, September 1, 2013.
Key People

Maria Chaverri serves as the President

Vicente Zanon is the Vice President of Open University of Advanced Sciences, Inc..

The registered agent for the company is Moscoso Laura P.A.. Also known as a statutory or resident agent, the registered agent is responsible for receiving legal notifications regarding court summons, lawsuits, and other legal actions involving the corporate entity

Corporate Records
 Florida Department of State Filing Type:     Domestic for Profit Corporation
Status:     Active
State:     Florida
State ID:     P99000039981
Date Filed:     Monday, May 3, 1999
Registered Agent     Moscoso Laura P.A.

Source
Florida Department of State refreshed 9/17/2014
#/quote#


This guy collected "some" titles, somewhere:

https://www.xing.com/profile/CARLOSHIPOLITO_RANGELARCAY


Here is another persona, who lives and "works" in Florida:

http://danielasteiner.us/about.html

http://danielasteiner.us/contact.html

#quote#
Contact

Address:

Aventura Executive Plaza
17027 West Dixie Highway, Suite #123
North Miami Beach, FL 33160

Call to schedule your session of Transformational Life Coach and Spiritual Counseling at (305) 905-8753
#/quote#

And there is A LOT more of such fakers, using this fraudulent diploma mill...


This is official data by the Florida state:

http://search.sunbiz.org/Inquiry/CorporationSearch/SearchResultDetail/OfficerRegisteredAgentName/domp-p99000039981-a26df3b3-b753-4748-a68c-e693cd05b705/Chaverri%20Garcia%20%20%20%20%20Patsy/Page1

#quote#
Events    No Name History

Detail by Officer/Registered Agent Name
Florida Profit Corporation
OPEN UNIVERSITY OF ADVANCED SCIENCES, INC.
Filing Information
Document Number
P99000039981
FEI/EIN Number
N/A
Date Filed
05/03/1999
State
FL
Status
ACTIVE
Last Event
REINSTATEMENT
Event Date Filed
12/16/2013
Event Effective Date
NONE
Principal Address
 444 BRICKELL AVE SUITE 51-733
 MIAMI, FL 33131

Changed: 10/08/2004
Mailing Address
 444 BRICKELL AVE SUITE 51-733
 MIAMI, FL 33131

Changed: 04/20/2005
Registered Agent Name & Address
MOSCOSO, LAURA, P.A.  1860 SW 12 STREET
 MIAMI, FL 33135

Name Changed: 12/16/2013

Address Changed: 12/16/2013
Officer/Director Detail
Name & Address

Title DP

 CHAVERRI, MARIA ANGELES S  444 BRICKELL AVE SUITE 51-733
 MIAMI, FL 33131-2492

Title VP

 ZANON, VICENTE  444 BRICKELL AVE SUITE 51-733
 MIAMI, FL 33131-2492

Annual ReportsReport Year   Filed Date
2011   03/09/2011
2012   04/25/2012
2014   04/30/2014


Document Images04/30/2014 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/25/2012 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
03/09/2011 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/15/2010 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/01/2009 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/01/2008 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
02/08/2007 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/18/2006 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/20/2005 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
04/12/2004 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
05/05/2003 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
03/01/2002 -- Amendment    View image in PDF format
07/26/2001 -- Amendment    View image in PDF format
05/02/2001 -- ANNUAL REPORT    View image in PDF format
05/03/1999 -- Domestic Profit    View image in PDF format

Events    No Name History

State of Florida, Department of State
#/quote#



A Spanish web-site made the fakes public some weeks ago:

https://acercadelmms.wordpress.com/

Why did it take so long to find the fakes? The date 1999 indicates fifteen years of fraud business.

The examples of Xing members with such fake diplomas suggest a large number of fakers well-situated  and -seated in business associations.

 2 
 on: November 15, 2014, 01:14:23 PM 
Started by Thymian - Last post by Zoran
"Don’t worry guys, homeopaths are curing ebola!"
http://www.mixedmartialarts.com/thread/2384345/Dont-worry-guys-homeopaths-are-curing-ebola/?pc=16

"Homeopathische missie naar Liberia ivm ebola"
http://forum.skepp.be/viewtopic.php?f=2&t=3522


 3 
 on: November 15, 2014, 12:22:49 AM 
Started by Thymian - Last post by Thymian
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2834259/Homeopaths-sent-deadly-Ebola-hotspot-treat-victims-ARSENIC-SNAKE-VENOM.html

[*quote*]
EXCLUSIVE: Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM

    Team spent days in remote Liberian hospital to prove that remedies work
    They planned to treat victims with 'rattlesnake venom' and 'Spanish Fly'
    Boasted of the 'unique opportunity' presented by deadly Ebola outbreak
    Claimed they would treat all European victims after proving success

By Gethin Chamberlain In Ganta, Liberia And Simon Tomlinson In London For Mailonline

Published: 12:27 GMT, 14 November 2014 | Updated: 17:55 GMT, 14 November 2014
[*/quote*]


Haha! The Daily  Mail beats them up. Now the avalanche is rolling. Thunder, thunder, thunder...



"Ebola death toll in West Africa could become 'unpalatable,' expert says"
Nov 14th 2014 3:03PM
http://www.aol.com/article/2014/11/14/ebola-death-toll-in-west-africa-could-become-unpalatable-rise/20993970/


"Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM"
http://www.fark.com/comments/8490467


"Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM"
http://www.singaporenews.sg/world/homeopaths-sent-to-deadly-ebola-hotspot-to-treat-victims-with-arsenic-and-snake-venom/


"Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM"
http://www.9ijanews.com/news/homeopaths-sent-to-deadly-ebola-hotspot-to-treat-victims-with-arsenic-and-snake-venom


"If Diagnosed with Ebola, Would You Let a Homeopath Treat You?"
http://www.bubblews.com/news/9410756-if-diagnosed-with-ebola-would-you-let-a-homeopath-treat-you


"Ebolaidiota II."
http://hup.hu/node/136728


"If you’re looking for “the dumbest thing I’ve heard all year,” I believe we have a good contender:
Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM"

http://up-ship.com/blog/?p=27098


"Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM"
http://www.live-press.co.uk/homeopaths-sent-to-deadly-ebola-hotspot-to-treat-victims-with-arsenic-and-snake-venom.html


"PulpNews

Homeopaths sent to ‪#‎deadly‬ ‪#‎Ebola‬ hotspot to treat ‪#‎victims‬ with ARSENIC and SNAKE VENOM - Nov 14 @ 9:23 AM ET http://t.co/wPnTGwLlRU
Homeopaths sent to deadly Ebola hotspot to treat victims with ARSENIC and SNAKE VENOM
The homeopaths arrived in Liberia to use the deadly outbreak to prove their controversial theories and have spent two weeks in a hospital in Ganta in the north near to the epicentre of the outbreak. - PulpNews has the FASTEST Crime News Updates on the web. @PulpNews on Twitter
pulpnews.com"

https://www.facebook.com/PulpNews/posts/808409612534422







 4 
 on: November 13, 2014, 09:51:03 AM 
Started by Thymian - Last post by RubyCat
HA!HA!HA!

http://www.lmhi.org/home/article/november-11-update-on-lmhi-mission-to-west-africa

[*quote*]
November 11 Update on LMHI Mission to West Africa

Our team returned from the mission healthy and well, but with different results than we had intended.  Having arrive on 17 October, the four volunteers had received six days of introduction to national health authorities and instruction in Ebola safety protocol before proceeding to the Hospital in which they were supposed to work. But, somewhat surprisingly and due to a few diplomatic problems, they were not allowed to administer homeopathic remedies to the EVD patients as an adjunct to the WHO protocols.

Existing EVD patients, already treated under WHO protocols, had to be managed under that therapy without homeopathic intervention because our volunteers were not allowed to enter the ETU’s (Ebola Treatment Units).Thus, we were unable to apply homeopathy on Ebola patients during this mission.
 
Since the  incidence of Ebola Virus Disease was already declining in that district, and Liberia in general, no new patients with Ebola were admitted to that hospital during the volunteers’ stay, which lasted until 7 November 2014.

While awaiting decisions from the Health Ministry, the team treated very severe non-EVD patients who did arrive, regardless of their disease.  Both hospital and clinic out-patients were seen and treated, with impressive results.  The results were so promising that the LMHI were requested on departure to establish a program of homeopathic teaching and treatment in the Hospital   The mission’s broader goal of bringing homeopathy to Liberia is therefore underway, thanks to the four volunteers and their work.

We wish to thank  the volunteers, the donors, our hosts  in Liberia who supported us, and everyone who participated in the effort to get this team to Liberia, and to bring them home again safely.
[*/quote*]


[Jetzt aber, richtig große Schrift! Julian]

 5 
 on: November 11, 2014, 07:12:13 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Am 31.7.2014 schreibt die Gaby um 10:11 vormittags:

[*quote*]
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Thu Jul 31, 2014 10:11 am

J'avais eu un contacte avec l'organisation allemande medecins sans frontières il y a quelques semaines. J'ai proposé l'option des remèdes homéopathiques, mais comme ce traitement n'est pas recommandé par WHO...

J'ai maintenant écrit un petit article (en Allemand) du sujet dans mon site ( http://curantur.de/Blog/blog.html), parce que Crot-h (et des autres remèdes) sont dans mon cerveau, quand j'ai lu la première fois de cet épidemie.

Et j'ai ajouté le lien de PH ici.

Gaby
-
Posts:  530
Joined:  Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:  Allemagne
[*quote*]


Die Gaby ist in Deutschland und hat einen Blog: http://curantur.de/Blog/blog.html

Da hatte die Gutste mehrere Wochen vor dem 31.7.2014 Kontakt mit den "Homöopathen ohne Grenzen" und denen dabei eine Behandlung von Ebola mit Homöopathika vorgeschlagen.

"Aber weil diese Behandlung von der WHO nicht empfohlen wird..." ------- Punkt, Punkt, Punkt: "mais comme ce traitement n'est pas recommandé par WHO... "

Die "Homöopathen ohne Grenzen" hatten es wohl mit der Angst zu tun bekommen und deswegen, zumindest offiziell, die Finger von der Sache gelassen.

Viel wichtiger als die "Homöopathen ohne Grenzen" ist die WHO mit ihrer klaren Ablehnung.  Von dieser Ablehnung hat Edouard Broussalian spätestens seit seinem nächsten Forumsbeitrag nach dem 31.7.2014 gewußt. Im Thread schreibt er am 6.8.2014 um 11:48 vormittags:

[*quote*]
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Wed Aug 06, 2014 11:48 am

Tu n'imagines pas le boulot de fou que cela représente
Navré de t'inquiéter mais mieux vaut prévoir.

Edouard Broussalian
Staff
 
Posts:  5157
Joined: Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
[*/quote*]


Frei übersetzt:

"Du kannst dir nicht vorstellen, was für eine irre Heidenarbeit das darstellt.
Tut mir leid, dich zu beunruhigen, aber es ist besser das vorherzusehen."

 6 
 on: November 11, 2014, 06:20:01 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Am 30.10.2014 hat Google die Beiträge ab #30 gecached. Achtet auf die Gaby!

[*quote*]
This is Google's cache of
http://planete-homeo.org/school/forum/ebola-epidemie-traitement-homeopathique-t3365-30.html
It is a snapshot of the page as it appeared on 30 Oct 2014 11:01:34 GMT

Forum
Organon
Ecole »
Déclaration
FAQ
eBoutique

Subscribe to RSS

Bienvenue »
Forum
Ecole d’Homéopathie »
Actualités
Littérature »
eBoutique »
Plan du Site

Forum
Forum Homéopathie

Forum de référence sur l'homéopathie

Skip to content
Board index

Homœopathie

Discussions générales
Change font size
Print view
FAQ
WordPress Blog
EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique
 40 posts • Page 3
 of 3
 • 123
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
MARIA
 » Fri Oct 17, 2014 7:29 pm
Bonsoir Michel,

vas voir ici, mais le lien ne fonctionne plus.

mission-ebola-t3793.html

MARIA
etudiant

 
Posts:
 88
Joined:
 Sat Sep 22, 2012 12:46 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Sat Oct 18, 2014 5:54 am
Le lien avait été fermé, car LMHI va publier ça la semaine prochaine officiellement.

Gaby
-

 
Posts:
 535
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
MARIA
 » Sat Oct 18, 2014 9:54 am
Merci Gaby

bon dimanche

Maria

MARIA
etudiant

 
Posts:
 88
Joined:
 Sat Sep 22, 2012 12:46 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Sat Oct 18, 2014 12:14 pm
michel60 wrote:
Mais comment le prendre ce médicament: Dynamisation , nombre de prises durée des prises?
 Par exemple pendant une épidémie de grippe qui peut durée longtemps , pendant combien de temps faut il prendre le remède?

Ebola n'est pas à la porte. Cette maladie n'est pas transmise par l'air comme le virus de l'influenza.
En ce qui concerne une prophylaxie on peut lire en Anglais l'article suivant, qui documente les résultats d'une prophylaxie du Variole avec Variolinum.

The Facts about Variolinum
By Charles Woodhull Eaton, MD, Des Moines, Iowa
http://homeoint.org/winston/variolinum.htm

Dans ce cas le nosode Variolinum (isopathie) avait de bons éffets, mais comme remèdes prophylactiques aussi des autres remèdes, comme Malandrinum.

Hahnemann a fait ses expériences avec le Choléra, traitement et prophylaxie.
http://www.homeoint.org/seror/hahnemannpub/cholera.htm
et ici on a le site:
http://www.planete-homeo.org/cholera-homeopathie-part1/

Gaby
-

 
Posts:
 535
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gyromède
 » Sat Oct 18, 2014 3:04 pm
Un témoignage sur la vie à Monrovia au Liberia en ces temps d' Ebola :

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/15/tiens-toi-a-trois-metres-et-fais-attention-au-sens-du-vent_1121543

Gyromède
etudiant

 
Posts:
 775
Joined:
 Sat Nov 10, 2012 7:26 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
michel60
 » Sun Oct 19, 2014 12:08 am
Gaby wrote:
michel60 wrote:
Mais comment le prendre ce médicament: Dynamisation , nombre de prises durée des prises?
 Par exemple pendant une épidémie de grippe qui peut durée longtemps , pendant combien de temps faut il prendre le remède?

Ebola n'est pas à la porte. Cette maladie n'est pas transmise par l'air comme le virus de l'influenza.
En ce qui concerne une prophylaxie on peut lire en Anglais l'article suivant, qui documente les résultats d'une prophylaxie du Variole avec Variolinum.

The Facts about Variolinum
By Charles Woodhull Eaton, MD, Des Moines, Iowa
http://homeoint.org/winston/variolinum.htm

Dans ce cas le nosode Variolinum (isopathie) avait de bons éffets, mais comme remèdes prophylactiques aussi des autres remèdes, comme Malandrinum.

Hahnemann a fait ses expériences avec le Choléra, traitement et prophylaxie.
http://www.homeoint.org/seror/hahnemannpub/cholera.htm
et ici on a le site:
http://www.planete-homeo.org/cholera-homeopathie-part1/

Super Gaby, tu es une mine d'informations et de liens utiles

michel60
-

 
Posts:
 399
Joined:
 Thu Oct 18, 2012 12:15 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Sun Oct 19, 2014 5:59 am
A votre service!

Gaby
-

 
Posts:
 535
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Troesch
 » Thu Oct 30, 2014 12:28 am
Jean Umber wrote:
Chassez le chimiste, il revient...

Qu'est-ce que ce ars-h ? De l'arsine AsH3 ? proche de l'ammoniac !

Voici ce que dit wikipedia sur l'arsine :

"Le trihydrure d’arsenic est un gaz très toxique par inhalation ou même par contamination cutanée et qui peut être à l’origine d’intoxications mortelles. Il se lie à l’hémoglobine, entraînant une hémolyse et une anémie aiguë.

La toxicité est principalement hématologique et rénale (insuffisance rénale aiguë par hémoglobinurie) mais aussi neurologique et pulmonaire. La durée de latence avant l’apparition des premiers symptômes est d’autant plus courte que l’intensité de l’exposition est plus élevée. Une exposition à 250 ppm est rapidement fatale et des symptômes non spécifiques peuvent apparaître dès 0,5 ppm.

Dans les formes légères, consécutives à une exposition prolongée à de faibles expositions peuvent s’associer des signes peu évocateurs tels céphalées, douleurs musculaires, nausées.

Dans les formes aigües marquées on constate en outre des vertiges, des frissons, des vomissements, des douleurs abdominales. La gravité de l’intoxication dépend de l’importance de l’hémolyse : anémie hémolytique (élévation de la bilirubine non conjuguée, hémoglobinurie). L’atteinte rénale peut compléter le tableau, allant de l’hémoglobinurie modérée (urines rouges) à l’insuffisance rénale aigüe par néphropathie tubulo-interstitielle (avec oligurie puis anurie). Il peut également apparaître une atteinte hépatique vers le 2e ou 3e jour avec une élévation modérée des transaminases rapidement réversible. Des atteintes cardiovasculaires (avec anomalies de l’électrocardiogramme) et pulmonaire (œdème pulmonaire transitoire) peuvent également survenir. On retrouve parfois des séquelles à type de neuropathie périphérique et d’insuffisance rénale chronique."


Le reste de la page Wikipédia est intéressant aussi !
Tu n'avais que donné les effets sur la santé 

À température ordinaire, le trihydrure d’arsenic, également connu sous le nom d’arsine, est un gaz incolore et toxique, plus lourd que l’air, qui a été utilisé en association avec d'autres gaz dans les obus chimiques de la Première Guerre mondiale.

Historique
Les propriétés toxiques de l'arsenic semble connues depuis l'antiquité, d'où son usage en tant que pesticide.
Les arsines ont été utilisés comme arme chimique sous forme de :
- chlorure de diphénylarsine ou (C6H5)2AsCl, dit Clark 1 comme Vomitif et sternutatoire, à partir du 11 juillet 1917, par l'armée allemande
- cyanure de diphénylarsine ou (C6H5)2AsCN, irritant violent, vomitif et sternutatoire, sous le nom de Clark 2 à partir du 20 mai 1918, également par l'armée allemande

Utilisations
Usages guerriers : c'est un gaz qui a été massivement utilisé par l'armée allemande, en association avec d'autres gaz, dans les obus chimiques de la Première Guerre mondiale. Irritant et sternutatoire, associé à l'ypérite, et diffusé en aérosol assez fin pour passer la barrière des filtres des masques à gaz, il forçait les soldats à tousser, éternuer ou vomir dans leur masque à gaz, et donc à ôter ce masque et à respirer de l'ypérite ou un autre toxique diffusé par les obus. Puis d'autres formes d'arsines ont été testées et utilisées, avec des effets de plus en plus puissants, pour produire des gaz irritants et des gaz vésicants.

Des arsines à la fois vésicantes et sternutatoires ont été développées (dichlorure d’éthylarsine et dibromure d’éthylarsine) et utilisées dès mars 1918. Ces « gaz » induisent une forte détresse respiratoire, accompagnée de crampes au niveau de la poitrine générant un fort sentiment d'angoisse, symptômes qui peuvent perdurer jusqu'à vingt-quatre heures. À l'état liquide, elles avaient en plus une action vésicante. Du dichlorure de phénylarsine a aussi été utilisé à partir de novembre 1917, qui ajoutait un effet vomitif irrépressible aux effets des gaz précédents. La peau des soldats les plus exposés aux vapeurs (près du point d'impact) se couvrait de phlyctènes douloureux. Dans les années qui ont suivi la guerre, on a aussi constaté que ces gaz étaient cancérigènes.

Ces gaz agissaient quelques minutes après l'exposition, principalement par contact avec les muqueuses respiratoires et avec les yeux (vive irritation) pour ne s'atténuer qu'après plusieurs heures. Une exposition plus prolongée pouvait provoquer dyspnée asthmatiforme aggravant les effets de l'ypérite. Après guerre, certains de ces obus ont été démantelés, engendrant de très graves pollutions des sols (hautes teneurs en arsenic, par exemple à Verdun) qui ont persisté jusque dans les années 2000. De grandes quantités d'obus chimiques ont été jetées en mer où, après quelques décennies de corrosion, elles sont à l'origine d'une pollution marine.

Le trihydrure d’arsenic est utilisé dans l’industrie des composants électronique pour le dopage des semi-conducteurs, ainsi que dans la chimie organique de synthèse.

Edouard Troesch
etudiant

 
Posts:
 475
Joined:
 Fri Sep 21, 2012 11:31 am
Location:
 Strasbourg - France
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Troesch
 » Thu Oct 30, 2014 1:36 am
Edouard Broussalian wrote:
Du coup je pense qu'il est INDISPENSABLE de nous préparer à donner avant tout ARSENICUM HYDROGENISATUM qui doit salement ressembler à EBOLA


Le hic c'est que Ars-h ne possède pas de symptômes hémorragiques...
Avec Ebola, on a des hémorragies incoagulables et à l'autopsie les organes sont comme liquéfiés.

Il y a quelques années, j'avais lu le livre "Virus" de Richard Preston qui relate les différentes épidémies d'Ebola.
Voici quelques extraits pour bien cerner les symptômes que produit ce virus :

Souche MARBOURG : Allemagne, 1967
"Marbourg, vieille cité du nord de l'Allemagne [..] avait vu apparaître le virus en 1967, à l'usine Behring, qui produisait des vaccins à partir des cellules rénales prélevées sur des singes verts d'Afrique. Behring importait régulièrement des singes d'Afrique Centrale, et le virus arriva en Allemagne à l'occasion de la livraison de cinq ou six cents animaux en provenance d'Entebbe, en Ouganda. Deux ou trois animaux au plus, atteints par le virus, étaient en période d'incubation. Ils n'étaient probablement même pas malades de facon visible. Pourtant, peu après leur arrivée, le virus s'étendit et quelques primates moururent saignés à blanc [..]. La première personne infectée par le virus de Marbourg et identifiée comme telle fut un certain Klaus F., employé à l'usine de vaccins Behring. Chargé de nourrir les singes, de les tuer et de nettoyer leurs cages, il tomba malade le 8 août 1967 et mourut deux semaines plus tard.[..]. Pendant quelques jours, à Marbourg, les médecins, crurent que c'était la fin du monde.[..]. En Allemagne ses effets sur le cerveau furent particulièrement effrayants tant ils ressemblaient à ceux de la rage : le virus endommageait le système nerveux central, et pouvait détruire le cerveau. Pensant que le Marbourg pouvait avoir un lien avec la rage, on l'appela d'abord "rage étendue", et on l'affilia aux rhabovirus. Plus tard on dût admettre que le Marbourg appartenait en réalité à une autre famille, tout à fait spécifique.[..] Il [le Marbourg] s'attaque à presque tous les tissus des corps, avec une virulence particulière aux organes internes, aux tissus conjonctifs, aux intestins et à la peau. En Allemagne, les survivants perdirent leurs cheveux, qui moururent à la racine, et tombèrent par plaques, comme brûlés par des radiations. Ceux qui décédèrent furent victimes d'hémorragies qui les vidèrent par tous les orifices du corps. J'ai vu une photo prise quelques heures avant qu'un homme meure du Marbourg : il git sur son lit, torse nu, le visage sans expression. Sa poitrine, ses bras et son visage sont marqués de tuméfactions, de taches, et des gouttes de sang perlent de ses seins.
Pendant leur convalescence, les survivants virent la peau de leur visage peler, ainsi que les mains, les pieds et les parties génitales.[..]. Le Marbourg a une préférence pour les testicules et les yeux. Personne ne sait pourquoi. Un homme contamina son épouse au cours de relations sexuelles."

Souche EBOLA-SOUDAN : Soudan, 1976
"Le 6 juillet 1976,[..] au sud du Soudan, [..] un homme connu des chasseurs d'Ebola sous le nom de Yu.G. entra en état de choc et mourut en se vidant littéralement de son sang par tous les orifices du corps.[..] La maladie commença à s'étendre". L'épidémie atteint l'hôpital de Maridi, ce qui ne fit que l'amplifier. "La souche de l'Ebola Soudan était deux fois plus mortelle que celle du Marbourg. La moitié des personnes contaminées étaient mortes.[..] Si ce virus avait pu sortir d'Afrique Centrale, il aurait gagné Khartoum en quelques semaines, puis le Caire peu après, et de là il serait parvenu à Athènes, New York, Paris, Londres, Singapour. Il aurait accompli le tour de la planète. Mais heureusement ce n'est pas arrivé, et le reste du monde ignora la tragédie soudanaise. Pourtant on peut comparer ce qui s'est produit au Soudan à l'explosion secrète d'une bombe atomique. La race humaine venait de frôler une catastrophe la menaçant en tant qu'espèce et nous ne l'avons jamais su.
Pour des raisons peu claires, l'épidémie régressa et le virus disparut.[..]
Une [..] hypothèse est avancée pour expliquer la disparition du virus : il faisait extrêmement chaud et les malades mouraient si vite qu'ils n'avaient guère le temps d'infecter d'autres gens.[..] Le virus, dans son incarnation soudanaise, s'était retiré au coeur de la brousse, où il vit encore de nos jours, circulant indéfiniment dans des hôtes inconnus, capable de se modifier, potentiellement en mesure de pénétrer l'espèce humaine sous une nouvelle forme."

Souche EBOLA-ZAIRE : Zaire, 1976
"La souche Ebola Zaire était encore deux fois plus mortelle que l'Ebola Soudan." On ne sait pas comment la première personne a été contaminée. Le virus s'est de même multiplié dans le cadre des hôpitaux locaux, "comme il suffit de cinq ou dix particules virales de l'Ebola dans le sang pour que se déclenche une amplification extrême dans un nouvel hôte".Voilà ce que l'on peut encore observer en cas de contamination :
"L'Ebola Zaire attaque l'ensemble des organes et des tissus du corps humain sauf les muscles moteurs et les os; c'est un parfait parasite, puisqu'il transforme pratiquement les organes en une bouillie saturée de particules virales. Les sept mystérieuses protéines composant l'Ebola parviennent à travailler ensemble comme une machine infatigable, un requin moléculaire. L'infection progressant, de petits caillots de sang se forment dans les veines tandis que le sang s'épaissit et que son débit ralentit. Les caillots commencent à coller aux parois des vaisseaux sanguins. On appelle cela le "pavage", parce que ces caillots s'imbriquent les uns dans les autres comme un mosaïque couvrant les parois des vaisseaux sanguins. Les caillots deviennent alors de plus en plus nombreux circulant dans le sang et dans les capillaires où ils restent coincés. Ils finissent par bloquer l'arrivée du sang dans divers organes, entrainant une nécrose de certaines parties du cerveau, du foie, des reins, des poumons, des intestins, des testicules, de la poitrine et de la peau. Les taches rouges qui marbrent la peau sont des pétéchies, c'est-à-dire des hémorragies sous-cutanées. L'Ebola attaque les tissus conjonctifs avec une férocité particulière; il se multiplie dans le collagène, qui constitue la structure de la peau et maintient les organes en une seule pièce. Tandis qu'à l'intérieur du corps le collagène est transformé en bouillie, les sous-couches de la peau meurent et se liquéfient, formant sur la peau une multitude de bulles blanches et rouges dites maculopapulaires. L'aspect qui en résulte a été comparé à celui d'un gâteau de tapioca. Des déchirures se forment spontanément sur la peau, et du sang hémorragique s'écoule des blessures. Les taches rouges grandissent et se fondent pour devenir une grosse tuméfaction spontanée, la peau s'amollit et s'affaisse au point qu'on pourrait la déchirer en la touchant. La bouche saigne, le sang coule autour des dents, l'hémorragie s'écoule par les glandes salivaires. La surface de la langue tourne au rouge vif, puis pèle et peut s'arracher au cours des vomissements. Même le coeur saigne; ses muscles s'amollissent et l'hémorragie s'écoule dans les cavités cardiaques. Le sang sort comme d'une éponge du muscle cardiaque à chaque battement et inonde la cavité thoracique. Le cerveau est encombré de cellules sanguines mortes, ce qui entraine un "ramollissement cérébral". L'Ebola attaque la sclérotique, le globe oculaire se remplit de sang, ce qui entraine la cécité. Le sang coule des yeux sur les joues et refuse de coaguler. Il peut se produire une hémiplégie, tout un côté du corps se paralysant, ce qui est invariablement mortel dans le cas de l'Ebola. L'Ebola tue beaucoup de tissus tandis que son hôte est toujours en vie. Il déclenche une nécrose rampante qui s'étend à tous les organes internes. Le foie gonfle, tourne au jaune, se liquéfie avant de se rompre. Les reins engorgés de caillots de sang et de cellules mortes cessent de fonctionner, et l'urée intoxique le sang. La rate n'est plus qu'un unique et énorme caillot de sang de la taille d'une balle de base-ball. Les testicules des hommes gonflent et tournent au bleu, leur semence est infectée par le virus et les bouts des seins peuvent saigner. Chez les femmes, ce sont les lèvres qui deviennent bleues et gonflent, et elles souffrent d'hémorragies vaginales massives. Le virus est une catastrophe pour les femmes enceintes : l'enfant est expulsé spontanément et comme il est généralement infecté lui aussi, il nait avec les yeux rouges et le nez en sang.
L'Ebola détruit le cerveau plus complètement que le Marbourg et, au stade terminal, ses victimes ont souvent des convulsions épileptoïdes. Le "grand mal" entraine des convulsions généralisées : le corps se tord et tremble, les bras et jambes s'agitent en tout sens, les yeux, d'où s'écoulent parfois des grandes quantités de sang, roulent dans les orbites. Les tremblements et convulsions des malades projettent du sang partout. Il est possible que ce soit là d'ailleurs une des stratégies de l'Ebola pour réussir à infecter un nouvel hôte : la victime, en mourant, subit une série de crises au cours desquelles elle fournit au virus de multiples possibilités de contaminer un nouvel hôte par projection de sang. L'Ebola (et le Marbourg) se multiplie si rapidement et avec une telle puissance que les cellules infectées du corps deviennent des blocs semblables à du cristal, constitués de particules virales agglutinées. Les cristalloïdes sont des nichées de virus prêts à sortir de la cellule. On les appelle des "briques". Elles apparaissent d'abord au centre de la cellule, puis migrent vers la paroi. Quand une brique atteint la paroi externe de la cellule, elle se désintègre en centaines de particules virales, qui percent la surface de la cellule comme des cheveux pour partir à la dérive dans les vaisseaux sanguins. Les particules d'Ebola s'accrochent aux cellules partout dans le corps, y pénètrent et continuent à se multiplier dans le coeur, les intestins, les yeux. L'Ebola continue à se multiplier jusqu'à ce que des zones entières des tissus soient pleines de cristalloides, qui s'échappent dans le sang et libèrent encore plus de particules. Cette amplification continue inexorablement jusqu'à ce qu'une goutelette de sang de l'hôte contienne cent millions de particules virales. Après la mort, le cadavre se détériore très vite : les organes internes, déjà partiellement ou totalement morts depuis plusieurs jours, commencent à se décomposer et il se produit une sorte de désagrégation : la peau et les organes, déjà parsemés de zones mortes, surchauffés par la fièvre, et endommagés par le choc, commencent à se liquéfier, et les humeurs qui s'écoulent du cadavre sont saturées du virus Ebola."

La souche la plus "chaude" (la plus contagieuse) dite Ebola-Mayinga, du nom d'une infirmière, est conservée aux Etats-Unis, à l'Institut (l'USAMRIID) par -70°C (dans de l'azote liquide).


Souche EBOLA-RESTON : USA, décembre 1989, 2 gardiens infectés mais rétablis, 400 singes tués.
L'entreprise Hazleton Research Products importe et vend des animaux de laboratoire. Dan Dalguard, le vétérinaire, observe soudain de nombreuses morts parmi ses singes. Il en autopsie plusieurs (sans protection particulière, ne se doutant pas de ce à quoi il va être confronté) et pense à la fièvre hémorragive du singe (ou FHS), virus connu, non dangereux pour l'homme. Puis il se décide à envoyer des échantillons de sang à Fort Derrick, tout proche, où se trouve l'USAMRIID. A réception des échantillons qui n'étaient pas particulièrement protégés, certaines personnes diront même sur le moment : "Heureusement que ce n'est pas l'Ebola !". On s'aperçoit après avec horreur que ce virus inconnu réagit très fortement au test de la souche Ebola-Mayinga, la plus virulente !
Les militaires décident d'agir immédiatement et seuls, même si ce cas n'est pas sous leur juridiction théoriquement (c'est le CDC d'Atlanta qui s'occupe de tous les problèmes civils). Le pavillon des singes à Reston est étanchéifié. Les singes continuent de mourir. Deux gardiens semblent etre contaminés, mais on ne leur applique aucune mesure particulière. On place le pavillon des singes en niveau P4 (risque biologique maximum), et on tue progressivement tous les singes (plus de 400). Par chance, les médias sont tenus à l'écart et presque rien ne s'ébruite. (il est vrai que toute la situation est alors sous contrôle militaire). On irradie entièrement le batiment.
On découvre plus tard, avec stupéfaction, que l'on avait affaire à une nouvelle souche d'Ebola, Ebola-Reston, qui se transmettait par voie aérienne, mais qui n'était pas contagieuse mortellement pour les hommes (les gardiens contaminés ont survécu et vivent aujourd'hui normalement même si le virus les a contaminés).

Les spécialistes de l'USAMRIID concluent que le virus Ebola POUVAIT se transmettre par voie aérienne, étant donné que les souches Ebola-Zaire et Ebola-Reston sont si proches que meme les spécialistes ont du mal à les différencier sur des clichés pris au microscope électronique. (D'ailleurs Nancy Jaax, lieutenant-colonel de l'USAMRIID spécialiste des virus de niveau 4, avait observé cette contamination aérienne auparavant sur des singes en laboratoire, mais ses résultats n'avaient jamais été publiés.)

Quelques mois plus tard, une nouvelle explosion épidémique survint chez les singes et on décida cette fois de laisser faire le virus, puisqu'il n'était pas dangereux pour l'homme. Néanmoins les spécialistes ont estimé etre en présence d'une NOUVELLE souche, mutante de la précédente !!
"La maladie ressemblait maintenant à une grippe ou un rhume Ebola".

Voilà ce que l'on trouve sur Wikipédia :
Les premiers signes de la maladie apparaissent au bout d'une incubation de deux jours à trois semaines, le plus souvent entre 4 et 9 jours. Il s'agit de symptômes non spécifiques rappelant ceux de la grippe : fièvre soudaine, asthénie, myalgie, arthralgie, céphalée, diarrhée, vomissements et douleurs abdominales soudaines. D'autres symptômes initiaux peuvent parfois accompagner ce tableau : conjonctivite, irritation de la gorge, exanthème, insuffisance rénale et insuffisance hépato-cellulaire, avec éventuellement, dès le début de l'affection, état de choc, œdème cérébral, coagulopathie et infection bactérienne secondaire. À ce stade, des hémorragies internes et externes peuvent déjà être observées chez certains patients.

Les symptômes hémorragiques apparaissent généralement quatre à cinq jours après l'infection, comprenant pharyngite, ulcérations buccales et labiales, saignement des gencives et des yeux (conjonctivite hémorragique), et rejets de sang par la bouche (hématémèse), le nez (épistaxis), l'anus (méléna), l'urine (hématurie) ainsi que par saignements vaginaux. On peut également observer des lésions hépatiques, une augmentation du taux sérique de transaminases, une insuffisance médullaire — baisse de la numération leucocytaire (leucopénie) et plaquettaire (thrombopénie) — et une protéinurie.

En phase terminale de la maladie, on observe habituellement normothermie (absence de fièvre), obnubilation, anurie, état de choc, tachypnée, arthralgie et atteinte oculaire. La coagulopathie est souvent accompagnée d'insuffisance rénale, de lésions hépatiques, d'une atteinte du système nerveux central et d'un choc terminal avec défaillance polyviscérale entraînant la mort.

Pour résumer :
http://ebola.sante.gouv.fr/IMG/pdf/infog-ebola-symptomes-03.pdf

Moi je choisirais Crot-h comme remède de première intention.

Edouard Troesch
etudiant

 
Posts:
 475
Joined:
 Fri Sep 21, 2012 11:31 am
Location:
 Strasbourg - France
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Thu Oct 30, 2014 9:45 am
Lien très intéressant sûr Ebola (en Anglais):
Understandng Ebola: A visual guide
http://www.goinvo.com/features/ebola/

Gaby
-

 
Posts:
 535
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Previous
 40 posts • Page 3
 of 3
 • 123


Return to Discussions générales
Jump to:   
Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests
Board index
All times are UTC [ DST ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group



Planete Homeopathie © 2014. All Rights Reserved.

Powered by WordPress. Designed by
[*/quote*]

 7 
 on: November 11, 2014, 06:08:41 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Seite 2 hat Google am 17.10.2014 in den Cache gezogen. Das war 4 Tage bevor Seite 1 gecached wurde. Also hat am 17.10.2014 die Seite 2 existiert und das, was am 21.10.2014 gecached wurde als Seite 1, ist vollständig. Schon mal gut zu wissen.

[*quote*]
This is Google's cache of
http://planete-homeo.org/school/forum/ebola-epidemie-traitement-homeopathique-t3365-15.html
It is a snapshot of the page as it appeared on 17 Oct 2014 17:48:15 GMT
 
Forum
Organon
Ecole »
Déclaration
FAQ
eBoutique

Subscribe to RSS
 
Bienvenue »
Forum
Ecole d’Homéopathie »
Actualités
Littérature »
eBoutique »
Plan du Site

Forum
Forum Homéopathie

Forum de référence sur l'homéopathie

Skip to content
Board index

Homéopathie

Discussions générales
Change font size
Print view
FAQ
WordPress Blog
EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique
 28 posts • Page 2
 of 2
 • 12
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Thu Aug 07, 2014 2:15 pm
Je n'adhère pour ma part que très peu à l'exposé ci-dessus. Je voudrais bien savoir quels sont les résultats cliniques de la personne qui a écrit???? Combien de cas graves a t elle déjà traité?

J'y vois d'une part un raisonnement "physio-pathologique" qui est d'avance condamné à l'échec, et d'autre part une vision très kaléidoscopique de la maladie avec une multitude de symptômes. La vision semble donc très fragmentée, et surement pas à la recherche de signe caractéristiques, qui doit être notre obsession.

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gilles63
 » Fri Aug 08, 2014 7:44 am
Gaby wrote:
J'avais eu un contacte avec l'organisation allemande medecins sans frontières il y a quelques semaines. J'ai proposé l'option des remèdes homéopathiques, mais comme ce traitement n'est pas recommandé par WHO...

J'ai maintenant écrit un petit article (en Allemand) du sujet dans mon site ( http://curantur.de/Blog/blog.html), parce que Crot-h (et des autres remèdes) sont dans mon cerveau, quand j'ai lu la première fois de cet épidemie.

Et j'ai ajouté le lien de PH ici.

Ce n'est pas surprenant que la solution homeo ne soit retenue car j'ai entendu à la radio qu'un vaccin!!!! allait bientôt etre essaye contre Ebola et en plus , tant que c'est en Afrique les americains ne s'inquiètent pas trop et ils pensent pouvoir gerer Ebola si il arrive aux USA
http://www.laposte.net/thematique/actualites/france/article.jsp?idArticle=20140808081400-ebola---des-cas-d-infection-aux-Etats-unis-inevitables--&idAgg=actu_france

Gilles63
etudiant

 
Posts:
 81
Joined:
 Mon Jul 21, 2014 10:36 am
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Fri Aug 08, 2014 10:29 am
Oui, ils vont aller tester sur le terrain des drogues délirantes, et massacrer les blacks pour faire leur profit.

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
VeroniqueB
 » Sat Aug 09, 2014 11:13 pm
Edouard Broussalian wrote:
Je n'adhère pour ma part que très peu à l'exposé ci-dessus. Je voudrais bien savoir quels sont les résultats cliniques de la personne qui a écrit???? Combien de cas graves a t elle déjà traité?

J'y vois d'une part un raisonnement "physio-pathologique" qui est d'avance condamné à l'échec, et d'autre part une vision très kaléidoscopique de la maladie avec une multitude de symptômes. La vision semble donc très fragmentée, et surement pas à la recherche de signe caractéristiques, qui doit être notre obsession.


Oui en effet Irène regarde le processus physio-pathologique. Il me semblait intéressant de noter la déshydratation qui a lieu avant la nécrose. Mais on peut tout a fait être en désaccord et je ne suis pas apte à contredire. Ce n'est qu'une étude à partir des données connues du Ebola.
Irène est homéopathe veterinaire et traite principalement des chats. elle traite beaucoup de cas de FIP, Feline Infectious Peritonitis, qui est presque toujours fatal pour les chats. (fatal en 24 ou 48h si j'ai bien compris). Ses cas sont toujours individualisés.

VeroniqueB
etudiant2

 
Posts:
 175
Joined:
 Fri Sep 20, 2013 1:41 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
VeroS
 » Wed Aug 27, 2014 8:27 am
J'ai reçu ce lien dans ma boite mail : qu'en penser ?
https://www.youtube.com/watch?v=VV0jkmycZmU&feature=youtu.be
VeroS
 
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
freelancet
 » Sun Sep 28, 2014 12:42 pm
Il nous manque les signes subjectifs des malades: S'il y avait une sensation de tremblement interne par exemple, dans un contexte d'infection virulente, effondrant rapidement les défenses, avec hémorragies, nécroses, épuisement, Sulfuricum acidum pourrait être un autre candidat.
Mais nous serons rapidement fixés. Avec un virus d'un génie épidémique aussi puissant, qui semble s'imposer aux malades, le remède sera probablement le même pour tout le monde. Dès qu'un homéopathe compétent sera passé sur place...

freelancet
etudiant

 
Posts:
 40
Joined:
 Sat Sep 22, 2012 1:55 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
elisacamille
 » Thu Oct 16, 2014 8:43 pm
Bonjour Monsieur,

Nouvelle sur ce forum, je vous remercie tout d'abord départager avec nous vos préoccupations et tentatives de réponses sur Ebola.
Pourriez vous nous donner une idée de la posologie des différents médicaments que vous préconisez pour des adultes et un enfant de 10 ans ?
Mon email est :

elisacamille@gmail.com

Très cordialement

Elisa

elisacamille
-

 
Posts:
 1
Joined:
 Thu Oct 16, 2014 8:36 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gilles63
 » Thu Oct 16, 2014 9:13 pm
Il est impossible de donner une posologie car celle ci depend de la forte vitale et de la sensibilité du patient notament , sachant que les remèdes vont de 5 à 1 000 000 K ou CH et il y a aussi les LM ,les Fincke
Apres il faut avoir etudié l'homeopathie uniciste pour savoir quand changer de dynamisation ou de remède ou quand antidoter et comment

Gilles63
etudiant

 
Posts:
 81
Joined:
 Mon Jul 21, 2014 10:36 am
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Terrasienna
 » Thu Oct 16, 2014 9:33 pm
Elisa, d'où êtes vous? êtes vous en contact avec des cas d'Ebola ou dans une région touchée par l'épidémie?

Terrasienna
-

 
Posts:
 341
Joined:
 Mon Sep 24, 2012 8:13 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
maleka40
 » Fri Oct 17, 2014 2:03 pm
bonjour, je viens de voir un article sur le virus ébola, j'ai ramené l'article chez mon généraliste qui fait de l'homéopathie. Il m'a dit que pour donner même en prévention de l'homéo contre de tel virus, il fallait que le patient soit déjà atteint pour expérimenter l'homéo adéquate... moi qui me voulait me prévenir de toutes sortes de virus, j'ai été stupéfaite d'entendre cela... avis au personnel médical... qu'en pensez vous ? merci pour vos réponses sérieuses.

maleka40
-

 
Posts:
 1
Joined:
 Fri Oct 17, 2014 1:31 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
michel60
 » Fri Oct 17, 2014 2:43 pm
maleka40 wrote:
bonjour, je viens de voir un article sur le virus ébola, j'ai ramené l'article chez mon généraliste qui fait de l'homéopathie. Il m'a dit que pour donner même en prévention de l'homéo contre de tel virus, il fallait que le patient soit déjà atteint pour expérimenter l'homéo adéquate... moi qui me voulait me prévenir de toutes sortes de virus, j'ai été stupéfaite d'entendre cela... avis au personnel médical... qu'en pensez vous ? merci pour vos réponses sérieuses.

Ce que j'ai glané dans mes lectures c'est que le remède représentant le génie épidémique peut être donné en préventif lorsque l'épidémie est présente. Encore faut il que des homeopathes puissent rassembler les symptômes permettant de déterminer ce remède
 Par contre ce que j'ignore ce sont les modalités de posologie de ce remède

michel60
-

 
Posts:
 394
Joined:
 Thu Oct 18, 2012 12:15 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Athelas
 » Fri Oct 17, 2014 3:48 pm
Oui je pense que c'est exact Michel. Il faut connaître le médicament qui correspond au génie épidémique pour avoir le maximum d'efficacité.
A défaut on peut toujours essayer, en prévention, de satisfaire la réceptivité morbide envers le miasme de cette fièvre Ebola, en essayant de "saturer les récepteurs" à l'agent épidémique avec un médicament moins homéopathique, connu pour sa capacité à l'avoir fait dans le passé par exemple.

Athelas
etudiant2

 
Posts:
 522
Joined:
 Tue Sep 25, 2012 12:26 pm
Location:
 Annecy
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
michel60
 » Fri Oct 17, 2014 5:03 pm
Athelas wrote:
Oui je pense que c'est exact Michel. Il faut connaître le médicament qui correspond au génie épidémique pour avoir le maximum d'efficacité.
A défaut on peut toujours essayer, en prévention, de satisfaire la réceptivité morbide envers le miasme de cette fièvre Ebola, en essayant de "saturer les récepteurs" à l'agent épidémique avec un médicament moins homéopathique, connu pour sa capacité à l'avoir fait dans le passé par exemple.

Mais comment le prendre ce médicament: Dynamisation , nombre de prises durée des prises?
 Par exemple pendant une épidémie de grippe qui peut durée longtemps , pendant combien de temps faut il prendre le remède?

michel60
-

 
Posts:
 394
Joined:
 Thu Oct 18, 2012 12:15 pm
Top
Previous
 28 posts • Page 2
 of 2
 • 12


Return to Discussions générales
Jump to:   
Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests
Board index
All times are UTC [ DST ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group


Actualités
06/10/2014
Cinquième séminaire de Formation Approfondie en Homéopathie Classique avec le Docteur Farock MASTER
Actualités
08/09/2014
Séminaire d’homéopathie clinique à Calvi du 14 au 17 mai 2015
Vaccinations
02/09/2014
Vaccins: la grande (dés)illusion
Actualités
03/08/2014
La troisième édition de l’Organon dans l’œuvre de Samuel Hahnemann
Actualités
22/07/2014
Loi des semblables et la nouvelle posologie du sixième Organon – Congrès de la LMHI à Paris
Actualités
10/06/2014
Publication du Docteur Bruno LABORIER – Histoire de l’homéopathie – Les infections sexuellement transmissibles


Planete Homeopathie © 2014. All Rights Reserved.

Powered by WordPress. Designed by
[*/quote*]

 8 
 on: November 11, 2014, 05:54:53 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Die in Broussalians Forum beschädigten URLs zum Nachtragen:

http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/fievre-jaune#sthash.ByXLg9MF.dpuf

http://www.indiana.edu/~psychag/cam/interview/long_lost_manuscript.pdf

http://www.homeopathyeurope.org/media/news/stunning-cuban-experiences-on-leptospirosis

 9 
 on: November 11, 2014, 05:50:28 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Am 21.10.2014 hat Google von der 1. Seite einen Abzug für den Cache gemacht:

[*quote*]
This is Google's cache of
http://planete-homeo.org/school/forum/ebola-epidemie-traitement-homeopathique-t3365.html
It is a snapshot of the page as it appeared on 21 Oct 2014 08:21:00 GMT

Forum
Organon
Ecole »
Déclaration
FAQ
eBoutique

Subscribe to RSS
   
   
   
   
 

Bienvenue »
Forum
Ecole d’Homéopathie »
Actualités
Littérature »
eBoutique »
Plan du Site

Forum
Forum Homéopathie

Forum de référence sur l'homéopathie

Skip to content
Board index

Homéopathie

Discussions générales
Change font size
Print view
FAQ
WordPress Blog
EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique
 37 posts • Page 1
 of 3
 • 1
23
EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Wed Jul 09, 2014 9:30 pm
Bonjour à tous,

J'avoue ma préoccupation quant à la situation avec EBOLA. L'épidémie semble échapper à tout contrôle en Afrique, et je vois mal pourquoi cela ne se propagerait pas en Europe, et partout où le virus le jugera bon. Je ne sais pas si son développement requiert ou pas des conditions climatiques.

Non seulement ce sera la catastrophe sanitaire tant redoutée, mais vous imaginez que les mesures draconiennes de lutte contre l'épidémie feront cesser les communications, les transports, le ravitaillement, etc. Espérons qu'on n'en arrive pas là.

Il est difficile de trouver la symptomatologie précise. On manque cruellement de détails, et en plus les observations allopathiques manquent terriblement de précision;

Il s'agit basiquement d'une forme gravissime de fièvre ictéro hémorragique. Le modèle clinique de base me semble être la fièvre jaune classique, qu'au moins on cannait relativement bien.

Après une incubation d’une semaine, la maladie débute typiquement avec fièvre, frissons, douleurs musculaires, maux de tête. Elle évoque alors une grippe, une dengue ou un paludisme. Dans les formes graves, au bout de trois jours, une rémission passagère précède l’apparition d’un syndrome hémorragique avec vomissement de sang noirâtre (vomito negro), d’un ictère qui donne son nom à la maladie et de troubles rénaux (albuminurie). La mort survient alors dans 50 à 80% des cas, après une phase de délire, de convulsions, et un coma. - See more at: http://www.pasteur.fr/fr/institut-paste ... Lg9MF.dpuf


Nous avons une bonne rubrique ici, Fièvre jaune

JAUNE : YELLOW fever : (1)acon., (1)arg-n., (3)ars., (2)ars-h., (1)bell., (2)bry., (2)cadm., (1)calc., (1)camph., (3)canth., (3)carb-v., (2)chin., (1)coff., (3)crot-h., (1)daph., (1)hep., (1)ip., (1)lach., (1)lob., (2)nat-s., (3)nux-v., (2)phos., (2)psor., (1)rhus-t., (2)ter., (1)verat.



Je vous passe mes différentes lectures, pour résumer le peu qu'on sache voici un bout de texte en anglais.

The initial symptoms are usually high fever, headache, muscle aches, stomach pain, and diarrhea. There may also be sore throat, hiccups, and red and itchy eyes. The symptoms that tend to follow include vomiting and rash and bleeding problems with bloody nose (epistaxis), spitting up blood from the lungs (hemoptysis) and vomiting it up from the stomach (hematemesis), and bloody eyes (conjunctival hemorrhages). Then finally come chest pain, shock, and death.


Nous avons aussi des images épouvantables qui peuvent nous orienter.

La nécrose


Les bulles:


Les hémorragies par les orifices naturels


Une simple répertorisation des signes basiques nous donne ceci:



Bien sûr nous devons donc nous réserver le groupe des venins:
CROTALUS HORRIDUS, VIPERA

Le groupe classique des médicaments nécrotiques, et/ou hémorragiques
ARSENICUM, PHOSPHORUS, MERCURIUS, LACHESIS, CANTHARIS

Sans oublier un peu plus loin
VERATRUM, ANTIMONIUM CRUDUM, CAUSTICUM, RHUS TOX, SILICA, SULPHUR

Ce qui frappe surtout c'est le développement EXTREMEMENT RAPIDE DES SYMPTOMES, AVEC UNE FAIBLESSE IMMEDIATE OU PRESQUE, et des HOQUETS EN NOMBRE

Du coup je pense qu'il est INDISPENSABLE de nous préparer à donner avant tout ARSENICUM HYDROGENISATUM qui doit salement ressembler à EBOLA.

C'est une sorte d'arsenicum album exponentiellement démultiplié. Je ne l'ai jamais encore prescrit mais j'ai tilté en me rappelant le Hering que j'ai traduit, et la ressemblance est vraiment frappante. Nous couvrons les lésions et l'allure même de la pathologie.

Cela fait une petite trousse de 14 médicaments à avoir sous la main. Je vous recommande chaudement de vous les procurer, au moins en 30 c, et je serai heureux de lire vos idées et commentaires.

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Arsen
 » Thu Jul 10, 2014 6:24 am
Brrrrrrrrrr…..ça fait froid dans le dos. 
On dirait le retour de la Peste noire ?
C’est bien la "Grande imitatrice", en référence à la syphilis ? Un truc du genre....
Arsen
 
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gisele
 » Thu Jul 10, 2014 11:40 am
Waouhhhh ! C'est pas beau à voir !
En répertorisant les hoquets fréquents, nous tombons sur :ES : HOQUET / fièvre / jaune : (2,2)ars-h.Seul remède qui cadre bien avec la matière médicale !
Ed, tu préconises en 30ch mais si nous n'avons que des LM, Pourrions nous envisager cette dynamisation ?

Gisele
etudiant2

 
Posts:
 4
Joined:
 Mon Sep 23, 2013 7:49 am
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Pascal06
 » Thu Jul 10, 2014 5:01 pm
Il y aurait aussi :

Sul-ac pour Ge Hemorragie / noire / tous les orifices

Ge / hemorragie / tous les orifices Both, elaps

et pourquoi pas secale cornutum car si ok pour CIVD...

Pascal06
etudiant2

 
Posts:
 536
Joined:
 Thu Dec 20, 2012 9:15 am
Location:
 NICE 06000
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Athelas
 » Thu Jul 10, 2014 7:43 pm
Si je comprends bien il faut voir d'abord si Ars-h est indiqué et s'il échoue chercher alors un médicament "hémorragique" quand les saignements apparaitront ?

Athelas
etudiant2

 
Posts:
 525
Joined:
 Tue Sep 25, 2012 12:26 pm
Location:
 Annecy
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Fri Jul 11, 2014 11:00 am
C'est une hypothèse, mais si vous tenez compte de l'ensemble des éléments et pas juste de signes isolés, alors oui toutes les chances pour que ARS H soit le médicament épidémique.

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Jean Umber
 » Sun Jul 13, 2014 5:35 pm
Chassez le chimiste, il revient...

Qu'est-ce que ce ars-h ? De l'arsine AsH3 ? proche de l'ammoniac !

Voici ce que dit wikipedia sur l'arsine :

"Le trihydrure d’arsenic est un gaz très toxique par inhalation ou même par contamination cutanée et qui peut être à l’origine d’intoxications mortelles. Il se lie à l’hémoglobine, entraînant une hémolyse et une anémie aiguë.

La toxicité est principalement hématologique et rénale (insuffisance rénale aiguë par hémoglobinurie) mais aussi neurologique et pulmonaire. La durée de latence avant l’apparition des premiers symptômes est d’autant plus courte que l’intensité de l’exposition est plus élevée. Une exposition à 250 ppm est rapidement fatale et des symptômes non spécifiques peuvent apparaître dès 0,5 ppm.

Dans les formes légères, consécutives à une exposition prolongée à de faibles expositions peuvent s’associer des signes peu évocateurs tels céphalées, douleurs musculaires, nausées.

Dans les formes aigües marquées on constate en outre des vertiges, des frissons, des vomissements, des douleurs abdominales. La gravité de l’intoxication dépend de l’importance de l’hémolyse : anémie hémolytique (élévation de la bilirubine non conjuguée, hémoglobinurie). L’atteinte rénale peut compléter le tableau, allant de l’hémoglobinurie modérée (urines rouges) à l’insuffisance rénale aigüe par néphropathie tubulo-interstitielle (avec oligurie puis anurie). Il peut également apparaître une atteinte hépatique vers le 2e ou 3e jour avec une élévation modérée des transaminases rapidement réversible. Des atteintes cardiovasculaires (avec anomalies de l’électrocardiogramme) et pulmonaire (œdème pulmonaire transitoire) peuvent également survenir. On retrouve parfois des séquelles à type de neuropathie périphérique et d’insuffisance rénale chronique."
Entrain d'expliquer l'homéopathie à un chimiste

Jean Umber
etudiant2

 
Posts:
 309
Joined:
 Fri Sep 21, 2012 4:42 pm
Location:
 Rémilly près de Metz
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Wed Jul 16, 2014 9:02 am
On est bien d'accord, c'est une saloperie!

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Thu Jul 31, 2014 10:11 am
J'avais eu un contacte avec l'organisation allemande medecins sans frontières il y a quelques semaines. J'ai proposé l'option des remèdes homéopathiques, mais comme ce traitement n'est pas recommandé par WHO...

J'ai maintenant écrit un petit article (en Allemand) du sujet dans mon site ( http://curantur.de/Blog/blog.html), parce que Crot-h (et des autres remèdes) sont dans mon cerveau, quand j'ai lu la première fois de cet épidemie.

Et j'ai ajouté le lien de PH ici.

Gaby
-

 
Posts:
 530
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gyromède
 » Tue Aug 05, 2014 4:49 pm
Bon, je viens de recevoir ma première commande de chez Helios : Arsenicum Hydrogenatum

C'est que Édouard a réussi à m'inquiéter !!   

Au sujet d'Hélios, j'ai découvert que la différence de prix entre une dose normale de Korsakovienne et un volume important de globules disons 40 g, était relativement faible (un facteur 2 dans ce cas). N'y aurait-il pas là pour un achat groupé des nouveaux étudiants de l'école, moyen d'obtenir des doses à prix raisonnable en reconditionnant les doses de 40g (ou plus jusqu'à 120 g) d'Helios ? Il ne s'agit plus d'une opération de duplication mais simplement de transvasement dans plusieurs petits tubes...

Gyromède
etudiant

 
Posts:
 772
Joined:
 Sat Nov 10, 2012 7:26 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Nath MF
 » Tue Aug 05, 2014 7:46 pm
Gyromède wrote:
Bon, je viens de recevoir ma première commande de chez Helios : Arsenicum Hydrogenatum

C'est que Édouard a réussi à m'inquiéter !!   

Au sujet d'Hélios, j'ai découvert que la différence de prix entre une dose normale de Korsakovienne et un volume important de globules disons 40 g, était relativement faible (un facteur 2 dans ce cas). N'y aurait-il pas là pour un achat groupé des nouveaux étudiants de l'école, moyen d'obtenir des doses à prix raisonnable en reconditionnant les doses de 40g (ou plus jusqu'à 120 g) d'Helios ? Il ne s'agit plus d'une opération de duplication mais simplement de transvasement dans plusieurs petits tubes...


Moi, ça m'interresse ! je suis prête à m'associer avec ceux qui voudront pour acheter ces doses

Nath MF
etudiant

 
Posts:
 380
Joined:
 Fri Jun 27, 2014 11:08 am
Location:
 Pyrénées Orientales
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Edouard Broussalian
 » Wed Aug 06, 2014 11:48 am
Tu n'imagines pas le boulot de fou que cela représente
Navré de t'inquiéter mais mieux vaut prévoir.

Edouard Broussalian
Staff

 
Posts:
 5157
Joined:
 Thu Aug 30, 2012 4:56 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
VeroniqueB
 » Thu Aug 07, 2014 8:34 am
Je me permets de mettre cette recherche de traitement pour Ebola qui vient d'un autre forum.

The following two links have been mentioned for Ebola.
I disagree with their suggestion of snake remedies, and give my own analysis below.

 Viral hemorrhagic fevers

http://www.indiana.edu/~psychag/cam/int ... script.pdf

I confess my first thought about a "hemorrhagic fever" was also a snake remedy, but I have changed my mind after spending some hours today perusing the scientific papers I could find on it, especially the one done in Japan, by a group brave enough to autopsy five bodies from the last outbreak and try to decode what Ebola does internally. I also colected as many symptoms as possible from reports I hunted down.

Firstly it does not kill by blood loss or hemorrhage, as is implied by the name.
During advanced stages of Ebola, there is indeed bleeding, such as injection site hematoma, stool black with blood, coughing blood, and vomiting blood, even vaginal blood - and internally organs also bleed. But this does not cause a large loss of blood, it is small and not life threatening.

The really deadly problem in Ebola is that the virus rearranges where the body's liquids are located.
The fluid of the blood is removed from the bloodstream, and the DIC, which stands for Disseminated (widespread) Intravascular (inside the blood vessels) Coagulopathy (blood coagulates) results in blood vessels which LACK LIQUIDITY, making it impossible for blood to flow. It is all clotted and non-fluid in there.
SO Ebola death is not from hemorrhage but from dehydration.

Our choice of remedy MUST be adjusted accordingly.

Another big difference from spider venom is the lack of inflammatory cells. In Ebola both the neutrophils and the lymphocytes are suppressed and in etremely low numbers. SPider venoms make scabs (a function of neutrophils) and involve antibodies.
In Ebola instead, the virus has a mechanism to avoid antibody attack. It manufactures a great number of 90% similar to itself forms which it puts OUTSIDE the cell it occupies, accumulated around its commandeered cell, which trap and use up any antibodies coming to the virus which is hidden inside the cells, evading attack.

The virus is bodywide, including the brain. It borrows a body mecanism to get into cells and into the blood where it circulates everywhere, causing fever. (This early spread in the blood and the fever it causes, is why airports are uing temperature checks to pick up infected people.)

Ebola is different in another way, from snake remedies. It manufactures a glycoprotein which is used to attack organs and cause multiple organ failure, especially of the liver and kidneys.

So its attack involves:
Blocking antibodies
Causing multiple organ failure
Redistributing fluid to cause death by dehydration of the bloodstream.

The hemorrhage is a side effect, not the main banana.
It's in the name as it is the most alarming visible sign.
But this minor bleeding is hardly relevant as far as pathology goes.

So - .... back to the drawing board for the genus epidemicus.
We need a dehydration remedy not a hemorhhage one.

Most important rubric IMO: LOSS OF FLUID


Add in for example:
MIND - DELIRIUM - loss of fluids, from...............confusion is strong sx
MIND - IRRITABILITY - weakness - with...................a peculiar with Ebola
HEAD - PAIN - loss of fluids
STOMACH - PAIN - fluids; after loss of
KIDNEYS - COMPLAINTS of kidneys
ABDOMEN - LIVER and region of liver; complaints of
FEVER - CHILL; with
GENERALS - FAINTNESS - fluids; after loss of
GENERALS - WEAKNESS - acute diseases - during
GENERALS - WEAKNESS - loss of fluids; from
GENERALS - LOSS - fluids, of

= Cinchona officianalis, which also covers the minor symptoms:

Full list of rubrics from descrptions of symptoms I collected (CHIN covers all except *)

MIND - DELIRIUM - loss of fluids, from
MIND - IRRITABILITY - weakness - with
MIND - MEMORY - weakness of memory - loss of vital fluids; from
HEAD - FLUIDS agg.; loss of vital
HEAD - PAIN
HEAD - PAIN - loss of fluids
EYE - DISCOLORATION - red
MOUTH - BLEEDING
THROAT - PHARYNX; complaints of
STOMACH - PAIN - clawing pain
STOMACH - PAIN - fluids; after loss of
STOMACH - VOMITING; TYPE OF - blood
ABDOMEN - ATROPHY - Liver
ABDOMEN - LIVER and region of liver; complaints of
RECTUM - HEMORRHAGE from anus
STOOL - BLACK
STOOL - BLOODY
KIDNEYS - COMPLAINTS of kidneys
* KIDNEYS - COMPLAINTS of kidneys - accompanied by - hypotension (only one remedy)
FEMALE GENITALIA/SEX - METRORRHAGIA
EXPECTORATION - BLOODY - fluids; after loss of vital
CHEST - INFLAMMATION - Lungs - weakness, from loss of fluids
CHEST - LOSS of fluids agg.
FEVER - CHILL; with
SKIN - ECCHYMOSES
SKIN - ERUPTIONS - petechiae
GENERALS - FAINTNESS - fluids; after loss of
* GENERALS - HEMORRHAGE - Mucous membranes, from (but individual items within this are covered)
* GENERALS - HYPOTENSION (A small rubric; I would add Chin to it based on other experience)
GENERALS - LOSS - fluids, of
* GENERALS - NECROSIS
GENERALS - PULSE - weak
GENERALS - WEAKNESS - acute diseases - during
GENERALS - WEAKNESS - loss of fluids; from
GENERALS - WEAKNESS - paralytic


The woman doctor with Ebola just rescued, was in such collaped blood vessel condition that they could not get a IV needle into her blood vessels anywhere. Someone finally managed to achieve it many hours later.
Ebola is about dehydration.

For interest, below are my notes made on Ebola, during my investigation today. They come from a combination of research papers, news reports and personal descriptions of cases.
(Ebola is a river in the Congo, where the first Ebola outbreak occurred. It is transmissible from monkeys, the only other known species affected.)

<NOTES:

EBOLA VIRUS aka EVD aka EHF (Aug 2014)
(Ebola virus disease or Ebola Hemorrhagic fever)

What I found on doing some information research on this nasty virus today.

There are four forms which are very similar, but vary in virulence somewhat. Most studied is the Congo version, most people are too afraid of it to study it! I suspect, as there are rather few scientific papers. A Japanese one explains the mechanism ....Jnl. Nippon Med.Sch.2001:68(5)

The virus enters through bodily fluid contamination such as saliva, stool, blood, etc, and it is suspected it may transmit through skin as well.
From there it hijacks a body mechanism to make it easy to get into the cells, and into the blood, where it circulates all over including the brain. Then it goes to work to resist attack. It makes a lot of fake "isoforms" which it secretes into the area around the infected cell, to waylay any antibodies.The antibodies mistake the huge numbers of isoforms for virus and get used up and never get to the virus. As if that is not bad enough the virus also blocks the making of both neutrophils and lymphocytes, effectively destroying the white cell immune functions (such as engulfing invading cells) along with the antibody ones.
(HINT....Making antibodies is therefore NOT the way to beat Ebola, and a vaccine to make antibodies will just damage the thymus where the only real defense left, may still exist, via Th1 cytokine activity.)

 Ebola then sets up to damage and kill the host. It is called a hemorrhagic fever because in late stages a lot of bleeding is seen, but death is not from bleeding, it is from dehydration. This is because the virus deranges where fluids of the body are located. The blood stream loses its fluid into surrounding areas, the organs are stopped from maintaining things as they should, and fail, and the result is a blood stream with too little liquid to allow circulation.
For this reason the main treatment is intravenous fluid. The dehydration of the blood is so swift that vessels collapse and it can be hard to just get an IV started. The illness can be so fast that symptoms start in the morning and death ensues that night. Some cases take much longer, like a week or two. Time from exposure to symptoms can be one to twentyone days. But symptoms are fast once they get started. Death rate is up to 90% with allopathy. To date there is no proven vaccine (nor is the current one tested and FDA approved).

Symptoms:
Fever is an early symptom as the virus causes fever as soon as it gets to the bloodstream. Airports will check for fever as a screening test. Other early symptoms are joint and muscle aches, severe headache, sore throat and pharyngitis, and fatigue.
Next to develop are weakness, so bad the person can not get up or get off the bed, stomach pain, diarrhea, nausea and vomiting, dry hacking cough, maybe a rash and maybe red eyes, hiccups, agitation, confusion, dehydration.
 Next is bleeding, such as black bloody stool, vomiting blood, coughing blood, bleeding at injection or IV sites, very low blood pressure as blood vessels lose fluid, and abdominal pain.
Seizures and coma can follow.
 Internally what is then happening is fluid redistribution out of blood vessels to where it does not belong and is not useful, plus multiple organ failure especially the kidneys and liver, plus focal tissue necrosis (widespread internal cell death), also extreme neutro-lymphopenia (lack of neutrophils and lymphocytes to fight back), and most of all ...
DIC - "disseminated intravascular coagulation"
.....meaning widespread coagulation and clotting of whatever is left throughout the inside of the blood vessels, until there is not enough liquid there for properly fluid, circulating blood.
The blood cannot circulate without enough liquid, or if it is clotted, and this is the true cause of Ebola death...death from dehydrated clotted bloodstream.
END NOTES>

CONCLUSION:
I see Cinchona officianlis as the most likely genus epidemicus for the above described reasons.
For people in epidemic areas, it would be wise to use it preventively in 30C IMO, and otherwise to have it in the first aid cupboard.

Namaste,
 Irene
--
Irene de Villiers, B.Sc AASCA MCSSA D.I.Hom/D.Vet.Hom.
P.O. Box 4703 Spokane WA 99220.
www.angelfire.com/fl/furryboots/clickhere.html (Feline Research and Homeopathy education.)
"Man who say it cannot be done should not interrupt one doing it."

VeroniqueB
etudiant2

 
Posts:
 176
Joined:
 Fri Sep 20, 2013 1:41 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
VeroniqueB
 » Thu Aug 07, 2014 8:45 am
Ce qui m'a interpellé dans cet exposé, ce sont les differentes phases de la maladie (ã la fin du mail).
Fievre, faiblesse, puis necrose et saignements.

Est-il possible dans une maladie qui se développe auusi rapidement et aussi fatale, de changer de medicament tres rapidement, selon les phases. Je veux dire si le premier medicament n'enraiepas la maladie au premier stade, il faut très vite trouver le médicament du deuxième stade etc... ?

Dans ce cas, peut-on envisager par exemple China au premier stade fievre/faiblesse, un venin au stade de la nécrose, Ars H. au stade des bulles, ?

VeroniqueB
etudiant2

 
Posts:
 176
Joined:
 Fri Sep 20, 2013 1:41 pm
Top
Re: EBOLA EPIDEMIE, traitement homéopathique

by
Gaby
 » Thu Aug 07, 2014 9:01 am
Irene Villiers a fait un bon travail.

Dans mes études d'Ebola, en me concentrant sûr les symptômes, il y avait des characteristiques:
- commençant tout à coup
- fièvre, (pharyngite), symptômes ophthalmologiques (conjunctivite)
- vomissement
- douleurs musculaires
- Oligurie / anurie!!
- exanthema (fièvre exanthémateuse)
- faiblesse
- symptômes hémorrhagiques
Ainsi Lachesis pourrait être aussi indiqué [mais bien sûr Ars-h, Crot-h etc. restent aussi le coffret d'émergence].

Mails il y a aussi un nosode:
La nosode de Leptospirose.

Cette maladie est similaire, ainsi les médecins doivent faire un diagnostique differentiel entre Ebola, Malaria, Leptospirose etc.

Leptospirose est similaire à Ebola (symptômes initials), a aussi l'oligurie/anurie, et des hémorrhagies (surtout pulmonaires).

(D'ailleurs: Cette nosode a été utilisée pour Leptospirose prophylactiquement à Cuba: http://www.homeopathyeurope.org/media/n ... tospirosis)

Gaby
-

 
Posts:
 530
Joined:
 Thu Nov 15, 2012 8:11 am
Location:
 Allemagne
Top
Next
 37 posts • Page 1
 of 3
 • 1
23


Return to Discussions générales
Jump to:   
Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests
Board index
All times are UTC [ DST ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group


Actualités
12/10/2014
Protégé : Mission Ebola

Il n’y pas d’extrait, car cet article est protégé.
Actualités
06/10/2014
Cinquième séminaire de Formation Approfondie en Homéopathie Classique avec le Docteur Farock MASTER
Actualités
08/09/2014
Séminaire d’homéopathie clinique à Calvi du 14 au 17 mai 2015
Vaccinations
02/09/2014
Vaccins: la grande (dés)illusion
Actualités
03/08/2014
La troisième édition de l’Organon dans l’œuvre de Samuel Hahnemann
Actualités
22/07/2014
Loi des semblables et la nouvelle posologie du sixième Organon – Congrès de la LMHI à Paris


Planete Homeopathie © 2014. All Rights Reserved.

Powered by WordPress. Designed by
[*/quote*]

 10 
 on: November 11, 2014, 05:36:02 PM 
Started by Thymian - Last post by NoRPthun
Im Forum in Broussalians Homepage wütet der Löschgriffel.

Heute:

http://planete-homeo.org/school/forum/ebola-epidemie-traitement-homeopathique-t3365-30.html

Warum die "-30" in der URL? Nur ein Beitrag und trotzdem "-30"? "-30" heißt doch, daß es mindestens 30 Beiträge gegeben haben muß:

Seite 1: Beiträge 0-14
Seite 2: Beiträge 15-29
Seite 3: Beiträge 30 - ...


Gucken wir doch mal nach, Genossen! Gucken wir doch mal nach!

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10